Fort-Boyard.fr
Retour à l'accueil image

Scaphandre

1995 à 1996

Scaphandre : Règle du jeu

Un candidat, vétu d'un lourd scaphandre ancien, attend en bas de l'escalier du fort. Hermétiquement fermé, il ne respire que par l'air envoyé par une pompe actionnée par deux de ses équipiers.

Il commence par descendre une échelle pour atteindre le fond de la mer où il trouvera une main courante. Après avoir parcouru quelques mètres il rencontrera une petite clé qu'il devra ramener en faisant le chemin inverse.

Sorti de l'eau, il donne la clé à un de ses équipiers qui peut ouvrir le cadenas condamnant la cartouche-indice.

Cette épreuve est assez contraignante et demande des mesures de sécurité drastiques car le candidat ne peut respirer qu'avec l'air envoyé par la pompe qu'il faut actionner en permanence à un rythme régulier.

Le candidat doit également souvent purger pour vider sa combinaison de l'excès d'air et communique uniquement avec un de ses équipiers par radio.

Épreuve : Scaphandre
label
Joué 5 fois
label
2 Femmes - 3 Hommes

label
1 Échec - 4 Réussites
label
Taux de réussite : 80%

Diffusions

1995

Équipe Guy Legay
Christian Constant Réussite
Équipe Manuel Gélin
Lamine Gueye Réussite
Équipe Alexis Grüss
Stephan Grüss Réussite
Équipe Gilbert Montagné
Gilbert Montagné Échec

1996

Équipe Guy Savoy
Muriel Hermine Réussite

Anecdotes

  • Dans l'émission, on a l'impression que le candidat se dirige vers le large. En réalité, il longe l'escalier extérieur. En fait, le fort est construit sur une risberne (rocher artificiel) qui permet d'avoir une surface plane tout autour du fort (ce qui est plus praticable en scaphandre !).
  • Le Père Fouras appelait cette épreuve "le pied lourd". Cette appellation est due au fait que l'équipement comporte des chaussures lestées (pour éviter que le candidat ne flotte).

Emplacement

Photos

Copyright © 2006-2018, Fort-Boyard.fr, Tous droits réservés.
Reproduction partielle ou totale interdite.