Fort-Boyard.fr
Retour à l'accueil image

Interview de Caroline Labourdette

Interview réalisé par Charlotte David le 01/06/2015


Fort-Boyard.fr : Bonjour Caroline. Vous incarnez cette année Lady Boo sur le fort pour la première fois. Afin de faire davantage votre connaissance, pouvez-vous vous présenter à nos internautes ?

Caroline Labourdette : Bonjour a tous les fans de Fort Boyard. J’incarne effectivement pour ma première année Lady Boo sur le fort. Je m’appelle Caroline Labourdette, je suis coach sportif et masseur-kinésithérapeute. Ma vie est rythmée par ma passion pour la performance sportive et l’optimisation des facultés du corps humain au sens général.

F-B.fr : Comment avez-vous intégré l’aventure Fort Boyard ?

C.L. : Afin de valoriser le concept novateur de ma méthode de coaching et massage sportif, je réalise des vidéos pédagogiques et démonstratives sur ma page fan de Facebook. La production aurait semble-t-il visionné certaines de mes réalisations, puis m’a contactée directement pour assurer le rôle.

F-B.fr : Connaissiez-vous Mayanne Etchecopar, (qui incarna Lady Boo entre 2012 et 2014 ndlr) avant d’intégrer l’aventure Fort Boyard et vous a-t-elle permis de vous imprégner au mieux du personnage de Lady Boo ?

C.L. : Je ne la connaissais pas avant d’intégrer l’aventure. J’ai bien entendu effectué des recherches sur le rôle et les précédentes personnalités qui lui avait donné vie avant de prendre ma décision et accepter de leur succéder. J’ai cependant souhaité apporter quelque chose de différent et décalé par rapport à ce qui avait été présenté jusqu’alors afin de dépoussiérer le personnage et mieux coller à la nouvelle dynamique de l’émission.

F-B.fr : On se doute que votre arrivée sur le fort a dû vous marquer, quelle fût votre première impression ?

C.L. : Je suis la seule nouvelle recrue sur une équipe de près de 140 personnes. J’étais très nerveuse à l’idée d’être considérée comme une arriviste et souhaitais vraiment faire preuve d’humilité quant à la « Machine Fort Boyard » qui marche si bien depuis plus de 25 ans. J’ai a contrario été accueillie à bras ouverts et considérée comme partie intégrante de l’équipe en place directement. Une autre facette de la magie de Fort Boyard. Le point fort de l’arrivée au Fort reste tout de même l’ascenseur qui vous mène à la plateforme. Harnachée à un filet avec un gilet de sauvetage, cette première étape vous mets dans le bain directement !

F-B.fr : Quelle est la journée type de Lady Boo sur le fort ?

C. L. : Je suis une sportive jusqu’au bout des ongles, en attendant mes épreuves, je me préparais mentalement et physiquement en m’entrainant dans la loge. J’ai du en épuiser plus d’un en régie !

F-B.fr : Avez-vous eu l’occasion d’expérimenter les épreuves dans lesquelles vous alliez œuvrer avant d’arriver sur le fort ?

C. L. : Pas véritablement, ce qui représente peut-être le seul hic de l’aventure. La logistique de l’émission est telle qu’il est difficile pour les parties prenantes de se préparer. Le point positif reste que vous devez être capable de vous adapter en toutes circonstances. J’ai cependant pratiqué du Kick Boxing et désormais du Muay Thaï, ce qui me donne une bonne condition physique, un bon cardio et une bonne vision des réactions de l’adversaire en combat.

F-B.fr : Quelle épreuve trouvez-vous la plus difficile à maîtriser ? La lutte dans la boue ou les Cotons-tiges ?

C. L. : Les Cotons-tiges sans hésiter. On ne se balade pas tout les jours avec un coton-tige de 10kg dans les mains… ! Les règles du jeu sont également assez difficiles pour nous car nous n’avons pas le droit de tomber une fois tandis que les participants ont toute la durée du jeu pour nous faire tomber. La pratique est la clef de cette épreuve.

F-B.fr : Et au niveau du personnage même de Lady Boo, avez-vous rencontré des difficultés pour l’incarner ?

C. L. : En tant que coach et kiné, j’ai plutôt tendance à me mettre au second plan et valoriser mes clients et patients. L’approche était totalement antipodaire dans ce cas. Mais c’est également parce que je sortais de ma zone de confort que j’ai souhaité l’incarner. La première émission était très intimidante, mais dès la seconde émission nous commencions à définir les contours d’un nouveau personnage aux couleurs du fort. J’ai vraiment adoré incarner cette mystérieuse combattante.

F-B.fr : Vous a-t-on fourni votre costume de Lady Boo ou l’avez-vous confectionné vous-même ?

C. L. : Mon costume a été dessiné et réalisé par la talentueuse costumière de la production. J’étais très contente du résultat. Toujours dans l’esprit du personnage, elle à réussi à proposer un costume innovant et charismatique tout en restant usuel et pratique.

F-B.fr : En parlant de costume, nous avons pu vous voir sans masque lors des tournages, en sera-t-il de même lors des diffusions ?

C. L. : Non. Lady Boo était et restera masquée pour cette nouvelle saison. Mais bien entendu ce n’est pas parce que j’incarne le personnage que je me visse le masque sur la tête du matin jusqu’au soir !

F-B.fr : Un candidat a-t-il réussi à vous surprendre ?

C. L. : Il y a deux personnalités qui m’ont effectivement surprise, mais je ne vous dirai pour le moment pas qui. Je vous laisse le suspense et le plaisir de voir les émissions prochainement et d’en rediscuter au fil de la saison.

F-B.fr : Avez-vous une ou plusieurs anecdotes à nous dévoiler sur les tournages ?

C. L. : Pendant les tournages par définition, tout peut arriver et ce pour n’importe quel personnage du fort. Me concernant, je dois dire que la file d’attente à la douche après les doubles luttes et les analyses des combats avec les participants encore recouverts d’argile apportent tout son charme à l’épreuve.

F-B.fr : On dirait que vous vous entendez bien avec Delphine Wespiser au vue des vidéos postées par cette dernière, vous connaissiez-vous avant ?

C. L. : Non. Nous ne nous connaissions pas du tout avant les tournages mais nous avons lié une amitié très forte instantanément. Je m’entrainais seule tous les soirs au départ, puis Delphine a souhaité participer et c’est la que nous avons commencé entre deux émissions à filmer nos délires sportifs post-antenne ! Elle s’est d’ailleurs très bien débrouillée, comme vous avez pu le constater !

F-B.fr : Avez-vous eu l’occasion de tester des épreuves du fort autres que la lutte dans la boue et les cotons tiges ?

C. L. : Malheureusement non. La priorité reste évidemment les participants. Certaines épreuves nécessitent une préparation en amont et un support logistique permanent pour assurer la sécurité des candidats. Avec mon côté casse-cou c’est plus vers ce genre d’épreuves que j’aurais porté mon dévolu !

F-B.fr : Quelles occupations avez-vous entre vos différentes apparitions à l’écran ?

C. L. : Je m’entraine et j’apporte un soutien à distance à mes patients en terme de nutrition et d’entrainement.

F-B.fr : Si le Père Fouras vous invite en tant que candidate sur le fort, quelle épreuve voudriez-vous éviter à tout prix ?

C. L. : Le vide, la vitesse, l’adrénaline et les insectes ne me dérangeraient pas, mais les endroits confinés auraient représenté une vraie difficulté.

F-B.fr : Vous verra-t-on dans les versions étrangères de Fort Boyard ?

C. L. : Non les versions étrangères restent assurées par Mayanne Etchecopar.

F-B.fr : Si vous deviez résumer votre expérience Fort Boyard en quelques mots, quels seraient-ils ?

C. L. : Une expérience, Intemporelle, Incomparable et inoubliable. Avec l’ampleur de la tâche à réaliser pour assurer une prestation de cette qualité, les équipes sont très soudées. Il règne une atmosphère de générosité, de partage, de don de soi et je pense que les candidats en sont les premiers spectateurs.

F-B.fr : Si d’aventure on vous propose de participer à nouveau à Fort Boyard en 2016, quelles personnalités aimeriez-vous affronter ?

C. L. : Je serai premièrement ravie de continuer à incarner le personnage en 2016 et faire partie de la nouvelle équipe du fort. Pour les personnalités, je laisse le soin à la production de proposer un panel de personnalités haut en couleurs. Il n’est pas obligatoirement nécessaire d’être une force de la nature pour briller dans ces épreuves, un bon mental et un bon état d’esprit peut faire toute la différence.

F-B.fr : Pour terminer, avez-vous un petit mot à adresser à nos internautes ?

C. L. : J’espère que cette interview vous a permis de me connaitre un peu plus et de tomber le masque pour un instant. Je suis ravie d’intégrer cette aventure et vous donne rendez-vous très bientôt pour la saison qui je peux vous l’assurer vous réserve de nombreuses surprises. Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort !!

 

© 2015 – Fort-Boyard.fr – Tous droits réservés – Reproduction partielle ou intégrale interdite

Commentaires

Informations

Pour la saison 2015, Fort Boyard se dote toujours de sa célèbre cellule du Coton-tige et de la cellule de la Lutte dans la boue mais fait appel aussi à un nouveau visage pour incarner Lady Boo : Caroline Labourdette.

Coach sportif et masseur-kinésithérapeute de profession, elle a gentiment accepté de répondre à nos questions afin que nous puissions en apprendre davantage sur son expérience sur le fort et ce, pour la première année.

Vous pouvez retrouver toutes les informations relatives au coaching sportif de Caroline sur son site internet : www.gettinshapefitness.com

© Photos SCARELLA Gilles / FTV

Copyright © 2006-2018, Fort-Boyard.fr, Tous droits réservés.
Reproduction partielle ou totale interdite.