Fort-Boyard.fr
Retour à l'accueil image

Interview de Marion Poinas

Interview réalisé par Thomas Mayrand le 04/03/2013


Fort-Boyard.fr : Bonjour Marion, merci d’avoir répondu à l’invitation que nous vous avons lancé. Pour ceux qui ne vous connaissent pas, vous avez participé à Fort Boyard en 2010 (l’année des duels entre équipes). Quels souvenirs gardez-vous de cette expérience ?

Marion Poinas : C’était une expérience tellement forte ! On m’en parle encore aujourd’hui sans oublier des nombreuses fois où on rigole « Sors ! Sors ! Sors ! Prends la clef ! ». Je suis heureuse d’avoir fait pu faire partie de cette cuvée de candidats cette année là !

F-B.fr : Pour ceux qui ne le savent pas, en 2010 les candidats étaient des anonymes. Comment s’est déroulé le casting pour participer à l’émission ?

M.P. : Alors c’était assez simple, mais long : j’ai commencé par remplir un dossier dans lequel il fallait répondre à tout genre de questions, « Que faites-vous aujourd’hui ? », « Si vous étiez un animal, lequel seriez-vous ? » . Ensuite la production m’a appelé, on a rediscuté un peu de mon parcours, des raisons pour lesquelles je voulais participer à Fort Boyard, etc.… et lorsque la personne décide de raccrocher, elle me dit « Vous avez 30 secondes pour me surprendre ! »… alors voilà ! Il faut être créatif et surprendre.
Ensuite, j’ai eu un rendez-vous à Paris dans des locaux où on a eu d’une part un questionnaire à remplir avec des questions comme celles du Père Fouras, et d’autre part il faut se présenter devant un jury et une caméra. Il fallait porter un élément identifiable sur soi. Moi je portais des lunettes de natation roses et un ballon de waterpolo !

F-B.fr : Puis, suite à ce casting, tous les candidats se sont rencontrés sur l’île d’Aix pour les tournages. Quelle était l’ambiance entre les candidats sur l’île d’Aix ?

M.P. : Evidemment une excellente ambiance, on voulait tous la même chose : vivre cette expérience à fond !

F-B.fr : Les treize équipes ont été constituées au hasard tout en gardant le même équilibre pour chacun d'elles. Quelle était l’ambiance au sein de la votre ?

M.P. : On s’est vraiment bien marré ! On tenait vraiment à aller le plus loin possible cette fin était super décevante pour nous.

F-B.fr : Avez-vous gardé des liens avec d’autres candidats de cette saison ?

M.P. : On est toujours en contact via Facebook notamment, et je vois quelques personnes de temps en temps mais il est vrai qu’on vient de partout en France donc ce n’est pas facile de se retrouver.

F-B.fr : Le tirage au sort sur au fort Liédot a fait que vous avez participé à la deuxième émission tournée. Pensez-vous que votre équipe est passée au bon moment ou trop tôt ?

M.P. : Le hasard des choses… on était la deuxième ? Si tôt que ça ?! Hmmm… c’était trop tôt à mon goût !

F-B.fr : Lorsque vous ne tourniez pas sur le fort, l’ensemble des candidats était sur l’île d’Aix. Quelle y était la journée type ?

M.P. : Quand on ne tournait pas, c’était balades à pied ou à vélo toute la journée. Honnêtement sur l’ile il n’y a pas grand-chose à faire, c’est juste agréable de profiter du grand air !

F-B.fr : Vous avez participé à la 21ème saison de Fort Boyard. Regardiez-vous le jeu avant d’y participer ? Quelle image aviez-vous de l’émission ?

M.P. : Je regardais Fort Boyard quand j’étais petite pendant les vacances. J’adorais ! C’est ce qui m’a poussé à vouloir la vivre en vrai. Un jour alors que je lisais le journal « Métro » je suis tombée sur un tout petit encart de 5 lignes, qui disait « Participez au casting de Fort Boyard ». Le soir même mon dossier était envoyé !

F-B.fr : Je suppose qu’avant de participer à l’émission, il y avait des épreuves que vous redoutiez de rencontrer. Quelles étaient-elles ?

M.P. : Non très honnêtement j’étais partante pour tout, j’ai même été déçue de ne pas avoir été confrontée aux insectes et autres bestioles du Fort !

F-B.fr : A l’inverse, y avait-il des épreuves que souhaitiez affronter ?

M.P. : Toutes les épreuves ! Un maximum !

F-B.fr : Vous pénétrez sur le fort dès le 1er jour de tournage, qu'avez-vous ressenti en pénétrant dans ce lieu mythique ?

M.P. : Roooh c’est fou en arrivant ! On est trop heureux ! Je dois avouer que j’ai été surprise par la taille : je m’attendais à plus grand ! C’était dingue de rentrer dans les entrailles du Fort je pense qu’on a tous partagé ce même sentiment en rentrant.

F-B.fr : La première épreuve que vous avez affrontée est la Cloche. Quelles sensations vous a procuré cette aventure ?

M.P. : Haha ! Je me suis dit « Ca y est je participe ! ». J’étais tellement motivée !

F-B.fr : Malheureusement, vos coéquipiers n’ont pas été assez rapides avec le cadenas et vous vous êtes retrouvée en prison alors que vous aviez réussi votre épreuve. Les prisons du fort sont-elles si redoutables que ça ?

M.P. : Ah ça les prisons sont vraiment aussi horribles qu’on le voit à la télé ! C’est exiguë, on ne peut pas s’asseoir sur le sol, il n’y a strictement rien à faire, et mine de rien on y reste très longtemps (il y a tout le tournage qui continue pendant ce temps là).

F-B.fr : Vous avez été libérée juste avant le Relais arbalète dans lequel vous êtiez la plongeuse. Quelles étaient les difficultés de cette épreuve aquatique ?

M.P. : Oh la la ! Quelle histoire ! Autant j’ai beaucoup de souffle, donc je peux restée en apnée assez longtemps, autant j’ai eu un gros souci dans l’eau.
Quand j’ai scié le barreau, je ne réussissais pas à passer la corde qui reliait les deux poids au niveau de la fente. J’ai du donner un violent coup de pied pour que ça se libère mais bon, évidemment, cette scène a été coupée… et ensuite j’étais épuisée ! Dur pour rattraper le temps perdu et pour reprendre mon souffle !

F-B.fr : Au final, votre équipe a remporté ce duel d'un fil et vous vous retrouvez donc en deuxième partie face aux Vétérans (Alain, Anne-Marie, Lydia et Didier ndlr). Pensiez vous que vous iriez si loin dans l’aventure ?

M.P. : Honnêtement j’espérais aller le plus loin possible. Je ne me suis jamais dit « Ah là ! c’était déjà le maximum ! ».

F-B.fr : Dans la deuxième partie du jeu, vous avez eu à réaliser l’un des épreuves mythiques de Fort Boyard : le Saut extérieur. Beaucoup de fans aimeraient réaliser cette épreuve, pouvez vous nous raconter ce moment unique ?

M.P. : Alors j’avoue que j’ai été impressionnée par la hauteur du saut. Je pensais avoir mis au moins une minute pour sauter (ça m’a paru une éternité) et pourtant à la télé on voit que c’est super rapide. Et une fois que je trouve les codes, je suis tellement heureuse d’avoir réussi !! Un sentiment de puissance juste à cet instant !

F-B.fr : Juste avant la Salle du trésor, vous vous êtes rendus dans la Salle des Maîtres. Est-ce que vous vous étiez entraîné à empiler des cubes ou à désenchevêtrer des clous ?

M.P. : Alors pas du tout ! Je ne me souvenais pas non plus de toutes les épreuves.

F-B.fr : Lors de la phase finale, vous vous êtes sacrifié afin d’obtenir un indice de plus, mais finalement, vous n’avez pas pu entrer dans la Salle du trésor. N’est-ce pas trop frustrant ?

M.P. : Le pire c’était de ne pas trouver le mot, c’était super dur ! Mais oui, c’était très frustrant de ne pas voir l’équipe y rentrer. Quel dommage !

F-B.fr : Finalement, vous vous retrouvez à égalité avec les Vétérans qui, du coup, sont restés Champions. N’étiez vous pas trop déçue par l’issue de cette fin d’émission ?

M.P. : Alors là si… tellement déçus… nous l’étions tous ! On méritait amplement de passer à l’émission suivante, on avait joué à fond !!

F-B.fr : La saison 2010 a été un flop au niveau des audiences malgré les nombreuses nouveautés (candidats anonymes, duels entre équipes,…). Selon vous, pourquoi cette saison n’a pas marché ?

M.P. : Honnêtement je pense qu’il y avait justement trop de choses nouvelles, les télespectateurs devaient être complètement perdus dans l’évolution de l’émission. L’émission classique avec des anonymes aurait très bien pu marcher.
Bon évidemment je prêche pour ma paroisse mais voilà, ce qui n’a pas marché d’après moi c’est le scénario de l’émission, pas le fait que ce soit des candidats anonymes. Ce scénario était beaucoup trop complexe même nous on ne comprenait pas pendant le tournage…

F-B.fr : Avez-vous une anecdote à nous raconter sur les tournages ?

M.P. : Ah bah quelque chose que vous ne savez peut-être pas ? Euhm… on avait 2 remplaçants au cas où un candidat se serait fait mal. Et il y a une équipe qui a du courir dans tout le Fort pendant un bon bout de temps, afin de filmer leur pieds qui montent et descendent les marches, et qui traversent tous les couloirs.

F-B.fr : En 2010, dans l’émission, les bannières mentionnaient que vous étiez « étudiante en économie ». Qu’êtes vous devenue depuis ?

M.P. : A l’époque j’étudiais le marketing, aujourd’hui je suis chef de produit donc toujours en marketing. Mais bon, j’ai toujours mon côté « testeuse de nouvelles expériences »… j’ai été hôtesse de l’air pendant tout un été.

F-B.fr : Si la production vous propose d’être candidate pour une prochaine saison, accepteriez-vous de participer de nouveau à l’émission ?

M.P. : Ouiiiiiiiii !!! Please appelez-moi !

 

© 2013 – Fort-Boyard.fr – Tous droits réservés – Reproduction partielle ou intégrale interdite

Commentaires

Informations

Marion Poinas a eu l'immense chance de faire partie des 52 candidats retenus pour participer à Fort Boyard durant l'été 2010.
Formant avec Séverine, Ludovic et Gilles l'équipe n°8, elle a affronté lors de la deuxième émission sous la couleur Cuivre l'équipe n°9 et a donné du fil à retordre aux Vétérans. Mais l'absence de mot-code les empechera de pénétrer dans la Salle du trésor et de poursuivre l'aventure.

Presque 3 ans après, Marion revient avec nous sur son aventure avec des souvenirs plein la tête.

Cliquez ici pour accéder au résumé et aux vidéos de l'émission.

© Photos France Télévisions / Gilles Scarella / Séverine Perez – © Captures d’écran France 2 / ALP

Copyright © 2006-2018, Fort-Boyard.fr, Tous droits réservés.
Reproduction partielle ou totale interdite.