Fort-Boyard.fr
Retour à l'accueil image

Les émissions inédites de 1992

De la nuit au jour...

Une première ère s'achève.

À son insu la saison 1992 a été une tentative manquée de conforter le succès de 1991. Et ce malgré le soin apporté à l'émission et l'enthousiasme du public. Pourtant bien commencée, cette saison a d'abord été perturbée, puis malmenée avec un éparpillement des audiences à la mi-été, une nouvelle politique et une case-horaire fatidique à la rentrée scolaire. Un effet boule de neige s'en suit, entrainant un brouillamini lié à la programation de l'émission. Les audiences ne suivront plus, la chaîne tranche, le couperet tombe. De cette déprogrammation abrupte, beaucoup ont cru à la fin de Fort Boyard. « Heureusement » pour nous téléspectateurs, seul ces quatre émissions seront perdues. Malheureusement pour les candidats de ces quatre équipes, leurs exploits n'auront rien d'officiel. Mais un autre prix est à payer.

Sans cet échec, 1993 aurait pu être à l'image de 1992. Les téléspectateurs ayant manifesté leur intéret pour l'émission malgré le désordre présent. Mais le cadre dans lequel la production doit appliquer les modifications pour 1993 est bien particulier. C'est pourquoi une partie des ambitions qu'avaient Jacques Antoine, Jean-Pierre Mitrecey et Pierre Launais à l'origine du projet vont s’évanouir. Le programme doit se transformer pour lui donner un regain d'intérêt et ainsi perdurer. Les événements ont donc accéléré la métamorphose de l'émission. Cette refonte plus discrète que celle de 1991 va être déterminante. Initiée lors de cette nouvelle saison, elle va suivre un long cheminement au fil des années en ne cherchant plus à être un classique jeu télévisé.

Il n'empêche que l'héritage principal de la saison 1992 se retrouve dans cette nouvelle formule et ce pour durer une décénnie entière : l'imaginaire s'immice dans de plus en plus d'aspects de l'émission. Patrice Laffont et Jean-Pierre Castaldi continuront à connaître les aléas de la vie de Maître du fort, de nombreux détails inhérent à la réalisation ajouteront de la magie ou du caractère à de nombreuses séquences, le montage et le trucage vidéo rendront l'ensemble dynamique et cohérent pour le besoin de la narration.

Mais cette deuxième ère ne sera pas la dernière. Au loin sur la ligne du temps bien longue de Fort Boyard, d'autres situations de crises sont à craindre. 2002, 2009, 2010 : d'autres années où Tilt Production devenu Adventure Line Productions devra à nouveau réagir significativement face à des audiences en berne. Sur chacune de ces saisons, la réponse choisie par la production sera différente, engendrant une ère nouvelle à chaque fois. La saison 2003 adopte une nouvelle direction artistique où la rêverie laisse place à un univers plus sobre et plus sombre. 2010 bousculera les habitudes en faisant jouer deux équipes d'anonymes en duel, mettant ainsi la compétition et l'esprit sportif en avant. 2011 donnera une nouvelle perspective à l'univers de l'émission en réadaptant sa mythologie. Mais tout cela reste une autre histoire.

Les Charbons ardents, Mission Fort Boyard, les New Vikings, les Pumps,...des équipes qui ont eu l'opportunité de jouer sur le Fort, de vivre une aventure que beaucoup envient aujourd'hui encore. À ces personnes, nous leur rendons hommage.

Ces quatre émissions sont devenues de vrais trésors enveloppés du mystère. On espère un mystère qui se lèvera petit à petit au fil des découvertes et des futures contributions. Et peut être qu'un jour se dévoileront ces cassettes entreposés quelque part dans les bureaux d'ALP...

Un grand merci à :

  • Nicolas Lomonier pour le grand nombre de documents qui a servi à retracer le parcours de son équipe des New Vikings;
  • Charles Tasserit pour avoir permis l'émergence de ce dossier qui as mis dix ans à sortir de l'ombre.
< Page précédente

Commentaires

Copyright © 2006-2020, Fort-Boyard.fr, Tous droits réservés.
Reproduction partielle ou totale interdite.