Fort-Boyard.fr
Retour à l'accueil image

Tromblon

1998

Tromblon : Règle du jeu

On retrouve Jaba le pirate dans cette épreuve où entrent 2 candidats. L'un prend place devant une pompe et l'autre se saisit d'un tromblon dont le canon est courbé.

Dans un premier temps, un des candidats actionne une pompe afin de charger le tromblon. Une fois chargé, son équipier doit viser 3 cibles symbolisés par des têtes de tigre sur le mur face à lui. Les cibles sont des volets retenant la clé accroché à une forme à 3 embouts. Afin de déclencher le tir, le 1er candidat doit appuyer sur un détonateur situé à coté de la pompe. La clé est libérée une fois les 3 cibles touchées.

La clé est libérée une fois les 3 cibles touchées.

Épreuve : Tromblon
label
Joué 3 fois
label
2 Femmes - 4 Hommes

label
1 Échec - 2 Réussites
label
Taux de réussite : 67%

Diffusions

Anecdotes

  • Souvent les candidats qui pompent ne comprennent pas quand s’arrêter. Il suffit de prêter attention au soufflet qui se gonfle sous le détonateur. Une fois à son maximum d'amplitude, le tir est prêt a s'enclencher.
  • Les volets sont trop sensibles pour supporter l'impact violent des balles et n'ont pas assez de résistance pour supporter la pression de la forme où se trouve la clé. Par cette faille il n'est pas nécessaire de toucher les 3 cibles pour obtenir la clé. Par exemple il a suffit à Carry de toucher une seule cible pour réussir l'épreuve !
  • Cédric Dermée n'a pas été délicat avec le matériel ! Pompant avec beaucoup trop d'ardeur, il fini par démonter le dispositif. Accompagné par Sarah Nichilo-Rosso, ils sortent de la cellule croyant avoir cassé le matériel.
  • Une grande partie des éléments de décor du Tromblon ont été recyclés dans d'autres décors dès les saisons suivantes. Ce fut le cas pour la barrière, la pompe et même le tromblon qui s'est retrouvé accroché dans la cellule de la Ventouse (et plus tard dans le Pied marin).

Emplacement

En 1998

2e étage : Cellule 206
pointer
2e étage : Cellule 206

Photos

Copyright © 2006-2020, Fort-Boyard.fr, Tous droits réservés.
Reproduction partielle ou totale interdite.