Fort-Boyard.fr
Retour à l'accueil image
RÈGLES DE LA SAISON
LES ÉQUIPES DE 1990
  • 1 - Montaggioni
  • 2 - Annette
  • 3 - Silvestre
  • 4 - Frassati
  • 5 - Vigneron
  • 6 - Gillet
  • 7 - Valette
  • 8 - Le Gall
  • 9 - Thérésin
  • 10 - Vian
  • 11 - Camberabero
  • 12 - Biot
  • 13 - Baptis
  • 14 - Mithou
  • 15 - Deloumeau
EN RÉSUMÉ
  • 15 émissions
  • Du 7 juillet au 13 octobre 1990
  • Présenté par Patrice Laffont et Marie Talon (émissions 1 à 9) puis par Patrice Laffont et Sophie Davant (émissions 10 à 15)
FAITS INTÉRESSANTS

Dans cette saison, Patrice lisait ses fiches situées dans une boîte avant chaque épreuve pour savoir ce qu'il y avait à l'intérieur de la cellule. Il n'hésitait pas à les lire face à la caméra d'ailleurs. Ces boîtes sont d'ailleurs toujours là aujourd'hui et servent encore pour certains présentateurs étrangers qui ne connaissent pas encore le fort et ses mystères.

Le gong était situé au rez-de-chaussée, près de la porte de la salle du trésor et au début du jeu, c’était Passe-Partout lui-même qui sonnait le gong situé près de la porte de la Salle du Trésor, et c'est encore lui jusqu'en 1991.

Parmi les 90 candidats de cette saison, un d'entre eux aura le privilège de faire parti de l'équipe de production par la suite. Il s'agit d'Eric Buron qui à joué dans l'équipe d'Anne Deloumeau, la dernière émission de la saison.

Ce fut la seule et unique année (dans la version française du jeu) où un candidat est resté à l’intérieur de la Salle du Trésor après que la porte verticale ait finie sa course. Il a du retourner par où il était entré, c'est-à-dire par le passage inondé. La conséquence fut que ses gains ne furent pas comptées, étant donné que ses pièces étaient restées dans la salle du trésor.

Pour le saut à l'élastique, il est amusant de noter que lors des premiers essais (dans l' émission de l'équipe Didier Camberabero par exemple), la caméra était fixement attachée au casque que devait porter le candidat. Mais puisque l'esthétisme du casque reste élémentaire et que le résultat à l'écran pouvant donner la nausée (puisque suivant les mouvements brusques de la tête), la caméra se positionne à la ceinture pour le reste de la saison donnant ainsi la fameuse prise de vue que l'ont connait pour cette aventure.

Malgré les règles imposés, il est pratiquement impossible d'obtenir 18 clés en 45, 50 ou même 60 minutes ! Cela reviendrait à faire un parcours sans fautes et de réussir chaque épreuve en moins de 30 secondes ! Bref, un combat perdu d'avance...

SAISON 1990

En cette année 1990, la fringante chaine Antenne 2 voit dans ses grilles d'été un programme original qui ouvrira une nouvelle conception des jeux télévisées à l'époque enfermés dans leurs plateaux coupés du monde extérieur : « Les Clés de Fort Boyard »...

Cette première saison est l'une des rares à se démarquer des autres par ses spécificités qui resterons le temps des quinze émissions. Déjà avec le nom du programme comme vous avez pu le lire. Mais aussi une petite particularité : les deux hôtes qui accompagnait les candidats était Patrice Laffont qui était accompagné de Marie Talon, lors des 9 premières émissions de la saison et de Sophie Davant dans les 6 dernières. Ainsi dans une même saison, il y a eu un changement d'animatrice ! Mais au lieu de cataloguer toutes ces petites différences, revoyons de quoi se compose une émission des « Clés de Fort Boyard » en 1990.

Le but des six candidats est de posséder 18 des clés que le Fort recèle. Pour cela, ils ont une certaine durée pour gagner le plus de clés possible. Prévu pendant les préparatifs de l'émission à 45 minutes (voir le reportage « Tout ! Tout ! Tout ! Sur Antenne 2 »), il passe à 50 minutes dans les 9 premières émissions puis à 60 minutes à partir de la 10ème. Les clés sont gardées par le vieux sage vivant en haut de sa tour, le Père Fouras (joué par Michel Scourneau).

A l’intérieur de chaque cellule du Fort se trouve une épreuve de force, d’agilité ou de logique. Et en fonction de l'organisation au sein de l'équipe, c'est le capitaine ou l'ensemble de l'équipe qui décide qui ira faire l’épreuve. Chaque fois qu’un des candidats réussit l’épreuve, il gagne une clé. Si un joueur est toujours à l’intérieur de la cellule lorsque le temps est terminé, il est enfermé et devient prisonnier. Par contre, il peut sortir de la cellule avec ou sans la clé avant que la clepsydre ne soit finie.

Après une épreuve, le présentateur envoie l'équipe à l'épreuve suivante pour rejoindre le deuxième hôte et ainsi de suite. Parfois entre chaque course, un panneau s'affiche et écrit quelques informations sur un des candidats de l'équipe en notant son nom, son age et un fait particulier (ses passions, ses rêves ou une histoire passée). Le but étant de mieux découvrir ces assaillants qui n'ont que peu de moments pour se présenter.

Une personne durant le jeu, appelée l’intellectuel, passera le plus clair de son temps à la vigie avec le Père Fouras. A chaque fois que les candidats échouent à deux épreuves de suite, l’intellectuel se fera poser une énigme. S’il répond correctement, le Père Fouras le récompense avec une clé supplémentaire. Sinon, il la jettera par la fenêtre jusqu’à un filet situé au dessus de la mer. Un joueur désigné en tant que nageur devra aller chercher cette clé et la ramener, la pénalité est que le temps précieux continue à s'égrainer et à réduire les chances de faire plus d'épreuves que prévu.

Fait particulier de cette saison, la présence d'une voix-off, concept qui sera repris deux décennies plus tard. Son rôle est uniquement destiné pour le téléspectateur. A la fois pour expliquer les règles du jeu au début de chaque émission, donner des détails sur une épreuve au moment même où elle se déroule ou encore conter de courtes histoires parfois vraies (souvent liés à l'histoire du Fort) parfois fictives (liés aux personnages qui peuplent ce lieu) afin de renforcer l'atmosphère unique du jeu. Cette voix pré-enregistrée est celle de Paul Barge, un acteur français qui réitérera l'expérience de la voix-off quelques années plus tard dans la fameuse émission d'Arte, « Palette ».

Quand il reste environ 7 minutes de jeu, il est temps pour les candidats de se préparer à chercher le trésor. Avant tout, si il y a eu des prisonniers, il faut les libérer grâce au Père Fouras. Là encore, si le candidat ne trouve pas l'énigme, il faudra repêcher la clé qui ouvrira la porte des cellules où sont enfermés les candidats (qui restent dans les cellules dans lesquelles ils sont fait prisonniers). Les joueurs à ce moment doivent traverser les souterrains inondés situés sous le Fort afin d’entrer dans la Salle du Trésor par un tunnel en dessous de la porte tournante. Peu de temps avant la fin du chronomètre, Michael le dompteur emmènent les tigres à l’écart pour les enfermer temporairement dans leur cage. Quand le gong se fait entendre, cela signifie la fin définitive des 60 minutes réglementaires et que les deux minutes de la Salle du Trésor commencent. Les joueurs ont le reste du temps pour ramasser le trésor.

18 coffres se trouvent à l’intérieur de la salle du trésor, certains contenant plus de pièces que d’autres. Chaque clé est également numérotée. Le principe est simple : les candidats doivent ouvrir les coffres (le numéro de la clé doit concorder avec le numéro du coffre), prendre le plus de pièces possible et passer par la porte de sortie. L’attrape est que les candidats ne peuvent entrer et sortir successivement de la Salle du Trésor, la porte verticale menant à une espèce de porte tournante. Les joueurs doivent donc emporter le plus de pièces possible en un aller seulement. Pour la récolte des boyards une seule règle est imposée comme le précise la voix-off : « La légende du Fort raconte que quiconque y entre peut repartir avec le trésor qu’il veut. Mais les pièces d’or ne peuvent être transportées à l’aide d’un chandail... » donc les combinaisons ne peuvent servir de sacs pour mieux entreposer les pièces.

A noter qu'a mesure que le temps progresse, les tigres se rapprochent de la sortie de leur cage et à 30 secondes de la fin, la porte verticale commence à descendre. C’est alors que les candidats doivent prendre tout ce qu’il peuvent et passer sous la porte. Lorsque les tigres sont relâchés et les candidats protégés, Patrice et Sophie font tourner la porte tournante et les participants sont maintenant libres de déposer leurs gains dans une balance (une bonne équipe pouvait gagner entre 150 000 et 200 000 Francs).

A partir de la 10ème émission, une nouvelle règle est instituée. Au fil du jeu, chaque participant doit choisir les yeux fermés une des deux cartes que Patrice tient dans ses mains, soit une bleue soit une or. A la fin de l’émission, la dernière personne en date qui a tiré la carte or devra faire le saut à l’élastique pour tenter d’attraper la clé d’or qui leur vaudra un bonus de 35 000 F s'accumulant avec le reste des gains amassées dans la salle du trésor.

Finalement, tout le monde retourne au bateau et lors du générique de fin pratiquement tous les personnages se positionnent sur la terrasse du Fort et saluent les candidats.

CAPTURES D'ÉCRAN
Highslide JS
Le logo de 1990
Highslide JS
La présentation des candidats se faisait sur le bateau
Highslide JS
En 1990, le style vestimentaire de Patrice Laffont était parfois étrange !
Highslide JS
Marie Talon présenta les 9 premières émissions uniquement, ce qui fait d'elle la présentatrice la plus éphémère.
Highslide JS
C'est Passe partout qui sonnait le gong
Highslide JS
Il n'y avait que des épreuves et pas d'aventures
Highslide JS
La saison 90 est caractérisée par des cellules parfois dépouillées et des épreuves rares qui n'ont duré qu'une année, ici par exemple, le sarcophage
Highslide JS
Le Pére Fouras était joué par Michel Scourneau
Highslide JS
Si les candidats avaient les 18 clés, ils entraient par la grille, il y avait 2 jeux de serrures de 9 clés de part et d'autre de la clé
Highslide JS
Le cas contraire, ils devaient entrer par le souterrain innondé. Comme personne n'a eu les 18 clés, toutes les équipes y sont passées
Highslide JS
Un des candidats devait ouvrir le passage aux autres
Highslide JS
Plan général de la salle du trésor et des 18 coffres
Highslide JS
Détail d'un des coffres
Highslide JS
Pendant que les candidats ramassaient les pièces, Mike, le dompteur faisait progresser les tigres dans la cage en ouvrant des trappes jusqu'à ce qu'ils reviennent dans la salle du trésor à la fin du temps.
Highslide JS
La clé en or apparait à partir de la 10ème émission...
Highslide JS
... et s'obtenait en réussissant le saut à l'élastique
Highslide JS
En 90 déjà l'équipe employée pour l'émission était impressionnante
Copyright © 2006-2020, Fort-Boyard.fr, Tous droits réservés.
Reproduction partielle ou totale interdite.