Fort-Boyard.fr
Retour à l'accueil image

Présentation de la saison 1991

Pendant que le Fort prend ses quartiers d'hiver, Jacques Antoine a revu sa nouvelle émission pour dynamiser un peu plus la structure du jeu... et pour cette saison 1991, les règles changent radicalement. Les piliers de l'émission tel que nous connaissons aujourd'hui sont dressés. « Fort Boyard » vit une aventure nouvelle en cet été 1991...

Depuis la dernière saison, de nombreux changements se sont opérés. Tout d'abord. le Fort a son maître : Patrice Laffont, avec son caractère plus dur mais plus raffiné, il aura un rôle plus mystérieux et moins comique... surtout pour les candidats qui échouent. Il a pour rôle d'expliquer brièvement chaque épreuve qui attend les candidats. Il est accompagné d'une « coach » pour l'équipe, qui n'est autre que Sophie Davant déjà présente à l'animation du jeu l'année dernière. Ainsi, les rôles des animateurs sont nettement moins abstraits. La façon qu'ont les candidats de procéder pour entrer et récupérer le trésor du Fort changent aussi. Quand Passe Partout sonne le gong, les candidats ont en tout 65 minutes pour réussir les deux étapes cruciales qui séparent le jeu.

La première concerne les épreuves. A présent il n'est plus question d'obtenir 18 clés hypothétiques pour ouvrir les coffres aux trésors, mais de récupérer 7 clés obligatoires pour déverrouiller les 7 serrures de la porte de la salle du trésor. Mais avant de se lancer dans cette quête, il faut aller récupérer le plan du fort en vigie qui permet de savoir quelles vont être les épreuves à suivre, et c'est l'intellectuel qui s'en charge. Le Père Fouras (joué par un nouvel acteur : Yann le Gac) lui pose une énigme pour gagner ce plan, si il ne trouve pas, la longue cartouche refermant ce plan est jetée à la mer et le plongeur désigné par l'équipe doit le récupérer.

Arrivent ensuite les épreuves. L'organisation des épreuves est restée la même que l'année précédente avec ses clepsydres et ses prisonniers. Cette année, les prisonniers sont automatiquement libérés à la fin des épreuves pour continuer leur quête.

Entre deux courses, Patrice offre aux téléspectateurs ce qu'on pourrait appeler une « confession ». Face à la caméra, le maître du Fort (qui soit seul ou accompagné) nous parle de lui, d'un personnage du fort, du lieu où il se trouve ou de la cellule qui attend le futur candidat. Ces moments d'intimité déjà présent en 1990 sont nettement plus travaillés et renforcent l'univers de Fort Boyard surtout si ils ont eu lieu de nuit. Car effectivement, Fort Boyard a ouvert ses portes la nuit ! 10 émissions nocturnes sont tournées dans un Fort dont l'éclairage met en valeur les divers lieux empruntés par l'équipe...

Si le chronomètre général affiche environ 20 minutes de jeu restant alors que les candidats n'ont pas encore obtenu les 7 clés, ils se dirigent vers un lieu qu'ils redoutent : l'oubliette. Cette oubliette sert à "remplacer" une ou plusieurs clés qui n'aurait pas été obtenues, en échange d'un candidat qui y reste enfermé jusqu'à la fin de l'émission. Elle se situe au sol dans la salle 019, non loin du carrelet extérieur. La particularité est que l'ouverture donnant sur les authentiques prisons du Fort reste étroit et que c'est la mince anatomie d'une femme qui oblige les candidates d'une équipe à se sacrifier.

Une fois que les 7 clés sont récoltées, les candidats se lancent dans la deuxième étape du jeu. Les assaillants partent à la recherche d' indices qui leur permettront de trouver le mot code, indispensable pour ouvrir la fontaine à boyards et ses milliers de pièces. Pour cela les candidats se lancent dans des aventures, utilisant généralement le milieu qu'offre le fort : son espace maritime et aérien ainsi que les quelques pièces non utilisés pour les épreuves. Chaque aventure réussie permet d'obtenir un indice.

Ces aventures sont physiquement intenses et certaines utilisent la peur qu'il faut affronter (serpents, araignées, scorpions, hauteurs, noyade, obscurité,...). Souvent à cause du sentiment de peur, les joueurs sont choisis aléatoirement (grâce à un tirage à la courte paille), ou désignés par le maître du Fort ou par l'équipe si des aptitudes obligatoires sont demandés (comme la natation ou l'apnée). Les aventures sont de vrais courses contre la montre, car chacune d’elles sont chronométrées et si l’indice n’est pas récupéré à temps, le papier où le mot-indice est marqué explose dans sa cartouche.

La particularité de la saison 1991 vient aussi des modifications qui ont lieu pendant la production et la post-prodution. En effet certaines aventures ont vu leurs règles et leur aspect se modifier de la première à la dernière émission (par exemple le « Souterrain inondé » ou les « Araignées »). Il en va de même pour l'habillage de l'émission et pour l'utilisation de certaines musiques comme dans l'émission de l'équipe des Saint-Lary ou des Blaireaux (un chronomètre différent, une musique de course jouée à l'harmonica et même le retour de la musique de la salle du trésor de 1990 !). Cela s'explique aussi par le grand nombre d'émissions enregistrées cette année là : 17 émissions au départ, puis vu 11 supplémentaires enregistrées plus tard grace au succès des premières.

A environ 2 minutes de la fin de temps réglementaire, les aventuriers arrivent devant la salle du trésor qui a bien changé depuis l'année précédente. Le toit présent en 1990 a disparu comme la porte tournante qui faisait office d'entrée laissant place à une simple grille verticale. Si ils ont encore des doutes sur le mot-code, les candidats peuvent faire un sacrifice : le ou les joueurs sacrifiés devront passer leur poignée à l’intérieur d’une statue représentant une tête de tigre et chercher une cartouche supplémentaire à l’intérieur, les rendant ainsi prisonniers de la menotte dans laquelle ils ont introduit leur main. L'équipe peut effectuer un maximum de 4 sacrifices. Dès que l'équipe supposent avoir le bon mot-code, elle sonne la cloche et a dès lors 3 minutes pour aller dans la salle du trésor. Pendant ce temps un nouveau personnage, Félidra (jouée par Monique Angeon), s'occupe de mettre les tigres dans leur cage.

A l’intérieur de la Salle, les participants doivent épeler le mot-code sur les lettres qui forment le plancher de la Salle du Trésor à l'aide de leur propre corps ou de boulet disponibles si le nombre de lettres que compose le mot est plus grand que le nombre de candidats dans la salle. Une fois le mot constitué (avec une épellation exacte sinon, aucun trésor), Passe-Partout tourne la tête de tigre en or et le mécanisme de la fontaine à Boyards s'enclenche.

Si le mot est exact, le trésor tombe à l’intérieur de la cage de la fontaine. Les candidats peuvent alors courir jusqu’à celui-ci et passer leurs bras à travers les barreaux de la cage pour ramasser le plus de Boyards. Les candidats peuvent faire plusieurs allers et retours avec les pièces dans leurs bras et les déposer dans un chaudron à l’extérieur de la Salle. Lors des trente dernières secondes, la grille commence à descendre et les personnes restantes dans la Salle doivent revenir avant que la porte ne soit complètement descendue. Si le mot proposé est faux ou mal épelé, les candidats rentrent avec un lot de consolation de 5 000 F.

C'est devant la balance que l'équipe et les deux animateurs se retrouvent et partagent leurs sentiments et leurs moment fort de la journée. La balance montre le montant gagné et les téléspectateurs peuvent entendre Patrice Laffont expliquer le lien que les indices avaient avec le mot-code et entame une petite discussion plus ou moins philosophique avec le Père Fouras dans sa vigie. La célèbre « pensée du jour » vient de naître. Vis à vis de des audiences de l'année dernière, celles de 1991 sont nettement meilleures et Fort Boyard a pu être conservé sur Antenne 2 lui assurant un retour l'année suivante....

Faits intéressants

Le nombre d’émissions françaises enregistrées durant cette saison est de 27 ! Un nombre sans précédant dans toute l’histoire du Fort, tous pays confondus.

L'accoutrement de Patrice ainsi que son comportement envers les candidats dûs à son rôle en a révolté plus d'un devant son poste de télévision. En effet, sa veste noire à haut col, sa barbe de trois jours et ses moqueries sur les candidats changent de l'image du gentleman qu'il a donné de lui par le passé. Cette déception s'est manifesté au point qu'un téléspectateur l'a comparé à un SS nazi !

Les émissions nocturnes sont tournées de minuit à six heures du matin.

Fort Boyard est diffusé le vendredi soir.

Le plan du fort n'est apparu qu'à partir de l'émission des Forces Nées. Lors des 10 premières émissions, la première énigme du Père Fouras servait à obtenir la première clé.

La tête de tigre dans laquelle les candidats doivent mettre leur bras pour le sacrifice est en fait une dérivation d’une ancienne épreuve de 1990 : le piège du tigre.

Lors des premières émissions, les aventures n'étaient pas toutes chronométrées.

C'est en 1991 que pour la première fois des célébrités font leur apparition, dans une émission spéciale. Ils sont d'ailleurs 7 candidats, fait particulièrement rare pour être noté. L'équipe est composée d'animateurs de France 2 et sera d'ailleurs la première d'une longue série pour Gérard Holtz. C'est également la première fois que les gains sont distribués à une association, à savoir les restos du cœur. Cette émission obtiendra d'ailleurs la meilleure audience jamais réalisée par l'émission.

Le récap' des informations

Commentaires

Saison 1991

Copyright © 2006-2021, FortBoyard.tv, Tous droits réservés.
Reproduction partielle ou totale interdite.