Fort-Boyard.fr
Retour à l'accueil image

Présentation de la saison 2010

Présentation de la saison 2010

Présentation

Vingt ans ! Fort Boyard fêtait en 2009 sa 20ème saison et recevait en guise de cadeau pour marquer le coup des candidats tels que Eva Longoria, Tony Parker et d'anciens animateurs du jeu. En outre, une large exposition a pu marquer cette saison anniversaire avec en plus des samedi soir une pastille courte quotidienne (L'instant fort) et des best of quotidiens (Le meilleur de Fort Boyard). Mais ce cumul ajouté à une certaine lassitude de la formule apparue en 2006 ont provoqué une certaine indigestion chez le téléspectateur et la baisse d'audience qui va avec.

Afin d'oublier cet anniversaire en demi-teinte, France 2 et Adventure Line Productions décidèrent de revoir complètement leur copie et de proposer pour cette saison 2010 une émission renouvelée et modernisée à plus d'un titre en opérant un véritable retour aux sources. Exit les célébrités, le retour des anonymes tant demandé est annoncé ! Un appel à candidatures est alors lancé sur l'antenne de France 2 :

Outre cet évènement, c'est l'émission en elle-même qui va se voir complètement modifiée : la formule historique à une équipe de 6 candidats est abandonnée au profit d'une formule inédite à 2 équipes de 4 candidats. Un seul mot d'ordre : compétition ! Treize équipes vont s'affronter tout l'été dans la mythique forteresse charentaise et relever ses défis et épreuves afin d'empocher son trésor ! Au terme de ce tournoi estival, il ne restera qu'une équipe victorieuse qui gagnera la somme de 50 000 € cumulée aux gains de ses précédentes victoires. Cette notion de duel n'est pas nouvelle dans l'émission puisqu'elle est déjà apparue en 1991 avec le pilote américain Conquer Fort Boyard et fut étrennée les années passées dans quelques versions étrangères.

Toutes les équipes sont constituées de la même façon afin de faire prôner la parité hommes/femmes. Ainsi chacune est composée de 2 hommes et 2 femmes de tous âges.

Cette année marque aussi de nombreux départ : ceux de Passe-Temps, de Mr Tchan mais surtout celui d'Anne-Gaëlle Riccio qui ne sera pas remplacée. La raison avancée officiellement par l'animatrice est qu'elle estimait avoir un rôle réduit et ne pas avoir vraiment sa place dans la nouvelle formule. En réalité, ce départ serait plutôt dû aux restrictions budgetaires imposées à l'émission. Olivier Minne se retrouve donc seul aux commandes et devient l'arbitre impartial de cette compétition pour sa 8ème saison sur le fort.

Néanmoins, en dépit de cette avalanche de nouveautés, cette saison 2010 fut un échec non seulement en terme d'audience (2 205 000 téléspectateurs en moyenne) mais surtout en terme d'estime, en particulier auprès des fans ce qui est encore plus fâcheux. Peu de puristes ont adhéré à cette nouvelle version. Elle n'a pas su attirer un nouveau public et a donc vu son audiences s’effriter au fil des semaines pour finir à seulement 1 800 000 téléspectateurs et 11,8 % de pdm pour la finale. Du jamais vu !

Comment expliquer cet échec ? Les raisons sont multiples... il est certes bien difficile de faire oublier une formule ancrée dans les esprits depuis 20 ans mais cette nouvelle version n'était pas exempte de défauts. Tout d'abord ses règles plutôt alambiquées n'étaient expliquées que succinctement à l'antenne et pas véritablement figées. Il était bien difficile d'assimiler ces nouvelles règles à la première émission. L'esprit de compétition a également été peut-être trop mis en avant à détriment de l'âme du fort : Olivier Minne très en retrait qui se contente d'expliquer les épreuves, des Maîtres qui se contentent d'ouvrir les duels, la Boule figé devant les épreuves, absence d'interactions entre Passe-Partout et Passe-Muraille. On ne retrouve plus le côté vivant la forteresse balayé d'un revers par cette version duel.

Le plus gros point noir de cette année est sans aucun doute le montage de chaque émission : absence de courses entre les épreuves, saynètes inexistantes, des musiques diffusées aléatoirement mais surtout des épreuves entrecoupées régulièrement par les interventions de candidats par le jeu d'interviews cassant le rythme et s'avérant être d'un intérêt limité.

Cette accumulation de défauts ont fait que le téléspectateur a perdu ses repères. Malgré cela, cette version a tout de même le mérite d'être originale et démontre la volonté de France 2 et ALP de proposer quelque chose de nouveau. Elle a également permis de roder cette formule de duel et de corriger ses défauts dans les versions étrangères qui l'ont par la suite adaptée. Cette saison 2010 restera donc une parenthèse dans l'histoire du fort qui reviendra la saison suivante (avec succès) à la formule bien connue de tous.

En bref

  • 7 émissions diurnes réalisées par Bernard Flament et François Robin
  • Tournages du 24 au 29 mai 2010 à raison d'une émission et demie par jour
  • 52 candidats de 18 à 61 ans répartis en 13 équipes
  • Chaque émission permet de voir 3 équipes
  • 3 départs : Anne-Gaëlle Riccio, Passe-Temps et Mr Tchan

Anecdotes

  • Certains journaux ont annoncé que l'émission aurait pu prendre le nom de Fort Boyard : le duel.
  • Plusieurs milliers de candidatures ont été reçues par la production. A l'issue de la pré-sélection et des castings filmés, seuls 54 candidats ont ainsi été retenus (dont deux remplaçants)
  • Charlotte et Alex étaient prévus comme candidats remplaçants en cas de désistement ou blessures. Ils ont séjourné avec les autres candidats mais hélas pour eux on ne les a pas vu à l'écran. Ils ont pu néanmoins visiter le fort.
  • Outre cette saison 2010, la production avait déjà rappelé Alain (de l'équipe des Vétérans) en 2003 pour participer dans l'équipe de Tex.
  • Les parents de Morgan et Sébastien ont également participé à l'émission en 1990 et 1991.
  • Le nouveau thème de la Vigie a été en réalité composé pour la saison 2001 et devait accompagner le nouveau générique et la nouvelle Course d'un point à un autre.

Le récap' des informations

Commentaires

Saison 2010

Copyright © 2006-2019, Fort-Boyard.fr, Tous droits réservés.
Reproduction partielle ou totale interdite.